Santé & Bien-être

Transmission & Partage d'une Vision

Temps de Lécture : 3 Min

Discours d’investiture du vice-président de l´État plurinational de Bolivie Monsieur

David Choquehuanca - dimanche 8 novembre 2020 à La Paz. 

Avec la permission de nos dieux, de nos frères aînés et de notre Pachamama 1 , de nos ancêtres, denos achachilas2 , avec la permission de notre Patujú3 , de notre arc-en-ciel,notre feuille de coca sacrée.

Avec la permission de nos peuples, avec la permission de tous ceux qui sont présents et absents dans cet hémicycle.

Aujourd’hui,permettez-moi de prendre quelques minutes afin de partager notre vision avec vous. La communication, le dialogue est une obligation, c’est un principe du vivre bien.

Les peuples des cultures millénaires, ceux de la culture de la vie, avons conservé nos origines depuis la nuit des temps. Nous, les enfants, avons hérité d’une ancienne culture qui comprend que tout est lié, sans division ni exclusion. C’est la raison pour laquelle on nous a dit de nous unir, d’aller ensemble, sans laisser tomber personne, pour que tout le monde ait tout et que personne ne manque derien. Le bien-être collectif est le bien-être individuel; aider nous aide à grandir et à être heureux; renoncer à quelque chose au profit de son prochain nous renforce. S’unir et se reconnaître dans le “tout” est la voie du passé, duprésent, de demain et de toujours, cette voie de laquelle nous ne nous sommes jamais éloignés.

1 Pachamama :Terre-Mère.

2 Achachilas :Esprits des aïeux qui protègent la communauté.

3 Patujú : Plante dont la fleur, aux couleurs du drapeau de la Bolivie rouge, jaune et vert, estun symbole national. 4

 

En intégralité :

https://www.youtube.com/watch?v=xLnTJ7WoI10

 

Commentaires

« A  chacun l’âge venu la découverte ou l’ignorance » Tri Yann

https://www.youtube.com/watch?v=-AXfw1OF8sQ

 

Chaque génération,  chaque être humain sont amenés à réinventer avec ses mots, son regard, cet  éternel chemin qui mène au sens et à l’unité du monde…

Comme un cycle infini  qui amène l’homme à revivre la création du monde, il append à dépasser son  monde pour retrouver « le » monde, à revivre la découverte immense,  libératrice, de son unité avec le vivant et l’univers.

Avec ses mots, ses  symboles, à travers sa culture, chaque communauté tente de proposer à ses  membres un chemin d’ouverture pour permettre à chaque être humain de trouver  son juste équilibre entre les forces négatives et les forces positives qu’il  rencontre au cours de son existence.

La question n’est pas  tant le savoir en tant que tel – il est là, disponible – mais bien l’accès ou  peut-être la transmission de ce savoir.

Ø   Comment  transmettre l’essence du monde dont la connaissance, mais surtout  l’incarnation, seule, peut permettre à l’homme d’être humain ?

Ø   Que  faire et comment faire pour que des mots comme humilité, harmonie, écoute, si  souvent prononcés, s’incarnent enfin dans des gestes et des pratiques  quotidiennes ?

Ø   Quel  est le chemin qui amène un être humain à ouvrir son cœur, son esprit pour  s’ouvrir à l’autre et à la légèreté du monde ?

Aujourd’hui, c’est à  un choix terrible que nous sommes confrontés : celui des règles de  l’éthique contre la violence du chaos, de la vie contre la mort. Non pas une  éthique totalitaire, basée sur une idéologie, mais une éthique intérieure  liée à l’expérience et au sens de la vie qu’elle révèle. (d’après, E.  Julien)

Pascal Papillon

Coach, Formateur & Yoga Teacher